Éjaculation précoce : Comment pouvons-nous ralentir les choses ?

Qu’est-ce que l’éjaculation précoce ?

L’éjaculation précoce est l’une des nombreuses conditions liées à la sexualité qui peuvent altérer ou diminuer la qualité de la vie sexuelle d’une personne, soit pour une période de temps spécifique ou de façon permanente. Comparé à d’autres complications similaires, l’éjaculation précoce n’est pas aussi grave, car elle ne ruine pas complètement l’expérience sexuelle d’une personne. Cela peut être très troublant, surtout si la personne devient trop consciente d’elle-même à cause de cela et développe des insécurités psychologiques. Dans ce cas, elle peut entraîner une dysfonction érectile qui, dans de nombreux cas, ruine complètement la vie sexuelle d’une personne. Ou cela peut faire que quelqu’un évite complètement d’avoir des relations sexuelles, en essayant d’éviter l’embarras qui en résulte.

Puisqu’il y a beaucoup de raisons personnelles et subjectives pour quelqu’un de penser que son éjaculation est trop rapide, la Société Internationale de Médecine Sexuelle standardise la condition comme quelqu’un qui éjacule à la première minute après une pénétration. Pour référence, l’information disponible indique qu’environ trois quarts des hommes éjaculent dans les deux minutes suivant la pénétration dans plus de la moitié de leurs rapports sexuels, et la catégorisation plus générale indique que le processus typique de l’éjaculation prend entre 4 à 8 minutes.

Bien sûr, en fin de compte, le ou les partenaires de chaque personne est censé communiquer s’ils estiment que l’éjaculation se produit trop rapidement, et toute personne qui en fait l’expérience peut et devrait chercher des moyens de faire face à cette situation, car le plaisir mutuel est essentiel à toute relation sexuelle saine. Mais cette norme sert à diagnostiquer quand une intervention médicale serait nécessaire. Cependant, ce diagnostic ne peut être posé correctement qu’après un dialogue avec le patient et une analyse spécifique de son cas particulier.

Avec autant de cas différents, il est très difficile pour les médecins ou les professionnels de la santé d’établir une cause de l’éjaculation précoce.

Il semble y avoir une forte corrélation entre la masturbation excessive et les complications avec les sensations sexuelles en général, y compris dans certains cas l’éjaculation précoce. Les raisons psychologiques peuvent venir de tous les côtés et ne peuvent être utiles que dans des appareils individuels, au cas par cas. Les cas les plus radicaux, et quelque peu rares, peuvent être une indication qu’une personne souffre de prostatite, une inflammation de la glande prostatique qui nécessite une intervention médicale pour de nombreuses autres raisons, au-delà de l’effet symptomatique sur l’éjaculation.

Dans certains cas, les gens sont capables de se soigner eux-mêmes et de simplement  » rééduquer  » leurs processus psychologiques pendant les rapports sexuels, puisque les processus mentaux sont naturellement aussi responsables de ces processus que les processus physiques. Bien que certaines personnes rapportent avoir réussi à retarder leur éjaculation, ce type de procédure tend à rendre l’acte sexuel non naturel ou perturbé, et donc ils ne sont pas recommandés comme vraiment capable d’améliorer la qualité de vie sexuelle de quelqu’un qui le souhaiterait.

Habituellement, pour ceux qui veulent se guérir eux-mêmes, la méthode la plus efficace et la plus naturelle est d’explorer les sensations physiques, avec le partenaire, et d’essayer de trouver les sensations, les rythmes, les touchers et les façons d’avoir des rapports sexuels qui sont les plus appropriés pour chaque personne.

Pour ceux qui ne sont pas en mesure de régler leur situation de cette manière, il existe des traitements, dont certains sont assez faciles et sans danger, et, mieux encore, avec un taux de réussite très élevé.

Parmi ceux-ci, celui qui a le record le plus frappant d’amélioration des performances sexuelles chez les gens, même s’ils ne se sentent pas éjaculer trop vite, est l’ensemble connu sous le nom d’exercices de Kegel. Ceux-ci consistent en des mouvements qui renforcent les muscles du plancher pelvien en effectuant des mouvements répétitifs avec leur appareil génital et les régions apparentées, afin de travailler les muscles de la même manière que pour les bras et les jambes.

Une autre technique qui est mentionnée comme ayant aidé les personnes qui cherchent à faire face à l’éjaculation précoce est appelée «technique stop-start» de Master et Johnson, qui consiste à créer des intervalles très courts mais constants qui rendent les réponses sensibles plus contrôlées, et la «technique de compression», qui consiste à serrer son pénis de manière modérément agressive jusqu’à ce que l’excitation soit réduite.Les médicaments peuvent également avoir un effet similaire, comme les substances appelées paroxétine, Sildenafildapoxétine ou clomipramine. Ils sont capables d’augmenter le temps nécessaire pour éjaculer, même 10 fois plus qu’avant le début du traitement. Ce sont des substances intenses qui peuvent entraîner de nombreux effets indésirables et doivent être considérées en ultime solution.

L’éjaculation précoce est une maladie grave qui arrive à beaucoup d’hommes

Selon les statistiques, 31% des hommes en Suisse ont une éjaculation précoce. Cependant c’est quelque chose que la plupart des hommes ne veulent pas admettre d’avoir, cette statistique peut en fait être plus élevée ! Il est important que les hommes soient conscients de l’éjaculation précoce et prennent les mesures appropriées pour la prévenir du mieux qu’ils le peuvent.

Avant de commencer l’éjaculation précoce, il est important que vous sachiez ce qu’est l’éjaculation.

L’éjaculation se produit quand le sperme est libéré du corps quand l’homme le veut habituellement. L’éjaculation précoce se produit lorsque le sperme est libéré avant que l’homme ou son partenaire soit prêt pour le rapport sexuel.   D’autres termes peuvent être employés comme l’éjaculation rapide ou l’orgasme prématuré. Bien que l’éjaculation précoce ne soit pas dangereuse, c’est très ennuyeux d’avoir à faire face à cela. Comme indiqué précédemment, 31% des hommes en Suisse souffrent d’éjaculation précoce. Si vous en faites l’expérience, vous ne serez pas seul.

Si vous êtes actuellement aux prises avec l’éjaculation précoce, il est très important pour vous de comprendre tout ce qui se passe à l’intérieur de votre corps afin que vous puissiez mieux faire face à ce problème.   Le système nerveux central est ce qui contrôle l’éjaculation. Les nerfs envoient des ondes dans tout votre corps pour alerter votre pénis de l’éjaculation et vous permettre de la contrôler plus facilement. L’éjaculation se produit également en DEUX phases.

La première phase de l’éjaculation est appelée émission

C’est dans cette phase que les spermatozoïdes voyagent des testicules à la prostate et se mélangent avec le liquide séminal pour créer le sperme. La deuxième phase de l’éjaculation est l’expulsion. Dans cette deuxième phase, les muscles à la base du pénis commencent à se contracter. Cette contraction force le sperme à sortir du pénis. L’orgasme et l’éjaculation se produisent généralement en même temps.

Il est important d’être conscient de votre éjaculation précoce parce que la plupart du temps, l’éjaculation précoce peut également aller de pair avec la dysfonction érectile. La dysfonction érectile se produit quand le pénis ne se dresse pas. Consultez immédiatement votre médecin de si vous craignez avoir une dysfonction érectile. Dans certains cas, l’éjaculation précoce disparaît une fois que la dysfonction érectile est traitée.

Il existe de nombreuses causes d’éjaculation précoce

Une fois que vous identifiez ce qui est le plus susceptible de causer votre éjaculation prématurée, vous pourrez mieux travailler sur celle-ci. Une des causes de l’éjaculation précoce est la sérotonine. La sérotonine est une substance naturelle produite par les nerfs de votre corps. De faibles quantités de cette sérotonine peuvent vous faire éjaculer plus rapidement. Une autre cause de l’éjaculation précoce peut être des problèmes de santé mentale. Il est important de garder un œil sur votre santé mentale parce que le stress ou même l’anxiété peuvent causer l’éjaculation prématurée.

Contrairement à la dysfonction érectile qui survient habituellement plus tard dans la vie, l’éjaculation précoce peut commencer à tout âge ! Il est également important de se rappeler comment votre partenaire peut se sentir au sujet de l’éjaculation prématurée. Si vous souffrez d’éjaculation précoce, parlez-en régulièrement à votre partenaire et établissez un plan qui vous satisfera tous les deux.

Habituellement, l’éjaculation précoce n’a pas besoin d’être prise en charge par un cabinet médical.

Si votre éjaculation prématurée vous cause des problèmes dans votre vie sexuelle, il est temps pour vous de consulter votre médecin traitant. Votre médecin vous fera passer un examen physique et vous posera ensuite une liste de questions pour mieux évaluer la situation. Les tests de laboratoire sont rarement effectués à moins que votre médecin n’ait remarqué quelque chose lors de votre examen physique.

Il existe trois traitements courants pour l’éjaculation précoce

Il s’agit de médicaments, de thérapie comportementale et de thérapie psychologique. Votre médecin peut vous prescrire un médicament qui peut être pris 2 à 6 heures avant les rapports sexuels. Ces médicaments peuvent être pris tous les jours. Il est recommandé de suivre le plan de traitement que votre médecin vous a donné. La thérapie comportementale consiste à faire des exercices qui vous aident à développer une tolérance à l’éjaculation précoce. Il y a beaucoup de méthodes durant la thérapie comportementale qui nécessitent habituellement la présence de votre partenaire. Enfin, la thérapie psychologique est un moyen de traiter l’éjaculation précoce.

Cette thérapie traite principalement de la façon dont vous vous sentez par rapport à votre éjaculation précoce. En l’acceptant et en la gérant de façon positive, vous pouvez vous y opposer.

L’éjaculation précoce est très fréquente, mais ennuyeuse. Avec un traitement approprié, les hommes peuvent éviter cet inconfort et avoir une vie sexuelle heureuse et saine !

 

Dysfonction érectile chez l’homme : La révolution du Viagra

La dysfonction érectile et les troubles généraux de la performance sexuelle sont beaucoup plus fréquents qu’on ne le pense.

Le dysfonctionnement érectile est défini comme l’incapacité persistante et répétée d’atteindre ou de maintenir une érection adéquate pour une performance sexuelle.

En général, les patients ne parlent pas à un médecin de famille des troubles qu’ils rencontrent durant leur performance sexuelle, en se basant sur l’hypothèse que ce n’est pas de son ressort et la peur de nuire à leur image, mais connaissez-vous les informations les plus importantes à ce sujet ?

Causes et facteurs de risque du dysfonctionnement érectile

Beaucoup de maladies et de problèmes peuvent causer des troubles de la performance sexuelle. Par le passé, ces facteurs étaient classés en fonction de leurs sources : émotionnelles – psychologiques et physiques – physiques.

Aujourd’hui, nous sommes conscients que cette classification est artificielle, parce que le lien entre le moi et le corps est très étroit et inséparable.

  • Stress Psychologique: comme les problèmes personnels et conjugaux, l’anxiété au sujet de la performance sexuelle (peur de l’échec sexuel, etc.).
  • Certaines maladies courantes comprennent: le diabète, l’hypertension, l’hyperlipidémie, la calcification et l’athérosclérose dans le corps. Le dénominateur commun de ces maladies est qu’elles affectent toutes le flux sanguin vers le pénis, et donc peuvent affecter la performance sexuelle et conduire à la dysfonction érectile.
  • Certains types de médicaments: Il en va de même pour les médicaments utilisés dans le traitement des maladies susmentionnées (bêta-bloquants, médicaments pour réduire la concentration des graisses, diurétiques et autres).
  • Problèmes d’innervation: par exemple après une hernie discale dans la colonne vertébrale, après une chirurgie pelvienne ou une radiothérapie.

La dépression et l’anxiété sont des maladies très courantes, et l’un des symptômes les plus marquants est une diminution de la libido et de la performance sexuelle. En outre, le traitement avec des médicaments modernes inhibiteurs facultatifs de la recapture de la sérotonine aggrave le problème, et c’est l’un des effets secondaires de ces médicaments.

Les maladies cardiaques et leurs traitements : Cela peut également nuire au niveau de performance sexuelle. Il est bien connu aujourd’hui qu’une personne qui a eu une crise cardiaque peut reprendre des relations sexuelles normales, mais n’a besoin que d’aide et d’encouragement.

Médicaments : comme les sédatifs, les acides gastriques, la chimiothérapie et diverses hormones – peuvent compromettre la performance sexuelle.

Une variété de traitements aide à traiter la dysfonction érectile. Ils incluent :

  1. Médicaments

La première ligne de traitement communément connue aujourd’hui est Viagra / Sildenafil / Viagra, Vardenafil / Levitra ou Cialis (Tadalafil / Cialis).

Ces médicaments sont vendus en pharmacie, et chaque médecin peut les donner dans les cas appropriés.

Effets secondaires des médicaments pour le traitement de la dysfonction érectile

Ces médicaments ont des effets secondaires légers et transitoires, notamment :

  • Légère rougeur des joues
  • Une légère baisse de la tension artérielle se traduit par une sensation d’étourdissements et une légère sensation de faiblesse et de nausées.

La plupart de ces symptômes s’estompent et disparaissent avant le début des rapports sexuels (après environ une heure). Il n’y avait presque aucun patient dont les effets secondaires étaient si graves qu’ils ne se reproduiraient pas.

Cependant, il est strictement interdit de prendre ces médicaments avec des médicaments contenant des nitrates (médicaments destinés à augmenter le flux sanguin dans les artères coronaires chez les patients cardiaques), et il est également interdit de les prendre pour toute personne qui n’est pas autorisée à avoir un état physique, médical et psychologique, d’avoir des rapports sexuels

  1. Testostérone

Cette hormone est un régulateur de la libido, dans certains cas de dysfonction érectile il est conseillé aux médecins d’effectuer des tests pour déterminer sa concentration dans le sang et s’il s’avère que sa concentration est faible alors les médecins recommandent des alternatives à la testostérone comme traitement approprié.

Parfois, les médecins peuvent prescrire un double traitement avec du Viagra et des substituts de testostérone qui peuvent être efficaces.

Une personne qui ne peut pas prendre un de ces médicaments par voie orale, ou une personne dont il a été démontré qu’elle ne prend pas ce médicament, peut être assistée par injection directe dans les corps caverneux, où des substances actives sont injectées dans les vaisseaux sanguins.

Il est également possible d’utiliser une pompe spéciale (pompe à vide) qui crée une forte érection, qui est sauvée par un anneau à la base du pénis.

Un autre traitement disponible aujourd’hui est l’injection directe de prostadil (un vasodilatateur) dans l’urètre qui a donné des résultats satisfaisants lors de recherches scientifiques récentes.

  1. Chirurgie

Si toutes les méthodes de traitement de la dysfonction érectile ci-dessus échouent, il est recommandé d’envisager une chirurgie telle que :

La procédure d’implantation du pénis : Cette chirurgie est simple et son taux de réussite est très bon. L’implication du médecin de famille dans le processus de décision et dans les mesures thérapeutiques augmente grandement les chances de succès, ainsi que la volonté des thérapeutes et de leurs partenaires de recevoir un traitement.

La chirurgie de revascularisation du pénis est une autre chirurgie disponible, mais avec des taux de réussite relativement faibles. Dans quelques cas particuliers, ce processus peut être un traitement efficace.

Le médecin traitant (médecin de famille) doit diagnostiquer ces affections et peut très probablement les traiter. Cependant, dans chaque grand hôpital, il y a des cliniques spécialisées dans le traitement de la dysfonction et de la faiblesse érectiles.